Faire un
don

De l’équithérapie pour améliorer le bien-être des enfants porteurs de handicap et/ou d’autisme

Des solutions existent pour améliorer le bien-être des enfants porteurs de handicap et/ou d’autisme, mais également pour leur permettre de développer leurs capacités. Parmi elles : la thérapie assistée par l’animal, et notamment l’équithérapie, qui offre de nombreux bienfaits. Convaincue et séduite par cette forme d’accompagnement et d’apprentissage, Sabryna Keller, Présidente-Fondatrice de l’association Femmes de Foot, a souhaité financer deux projets en Alsace, l’un porté par Institut Médico-Éducatif Léonard De Vinci d’Ingwiller et le second par l’association Amaé.

En recherche de financement, pour permettre aux enfants porteurs de handicap et/ou d’autisme de l’Institut Médico-Éducatif Léonard De Vinci d’Ingwiller de continuer à profiter de séances d’équithérapie, Marie Dos Santos et Muriel Buchy, respectivement Éducatrice et Aide-soignante au sein de la plateforme autisme de l’APH des Vosges, ont sollicité l’association Femmes de Foot. Séduite par ce projet, Sabryna Keller a souhaité y contribuer, en finançant une année de séances hebdomadaires à la Ferme d’EPONA (Wilshausen) pour six enfants.

« Nous avons été agréablement surprises et surtout très fières que notre projet ait retenu l’attention de Femmes de Foot ! Il est vrai que la situation sanitaire n’a pas facilité la mobilisation des partenaires. Grâce à l’association les enfants peuvent aujourd’hui continuer à se rendre à l’équithérapie pour l’année scolaire et ainsi, continuer à profiter des bienfaits de l’animal. Encore merci ! »
Marie Dos Santos et Muriel Buchy, Éducatrice et Aide-Soignante de l’IME Léonard de Vinci d’Ingwiller

Encore peu connue et non prise en charge, l’équithérapie permet de créer des interactions entre les enfants et les animaux, pour qu’ils puissent prendre confiance en eux et ainsi améliorer leur bien-être. Pour les enfants porteurs de handicap et/ou d’autisme particulièrement, cette forme de thérapie assistée par l’animal permet notamment de développer la communication et les fonctions cognitives, mais également de baisser des symptômes comportementaux. Le cheval a un rôle apaisant et structurant.

La mise en place de cette activité de médiation avec les équidés, au sein de la Ferme d’EPONA, est ludique et conviviale, mais également soucieuse du développement global, en cultivant les différents sens ainsi que le mouvement, l’équilibre, la motricité, la communication, le langage, l’estime de soi. Dans ce charmant corps de ferme situé à Wilshausen, Emmanuelle Denni, Instructrice en équitation éthologique et Nicole Denni-Krichel, Orthophoniste-zoothérapeute, accompagnent avec brio les enfants tout en leur permettant d’appréhender leurs capacités.

 

Du côté de Mulhouse aussi, l’association Amaé (Association pour la Médiation Animale et l’Équithérapie) fait bénéficier aux personnes en situation de handicap des bienfaits psychiques du contact avec les chevaux et des bienfaits physiques que peuvent apporter l’équitation et plus particulièrement l’équithérapie. Créée en 2012 par Cloé Mislin, cavalière en équipe de France de Para Dressage et atteinte d’une maladie neurodégénérative, l’Association accueille des enfants, comme le petit Kais. Le jeune garçon de deux ans et demi est atteint d’une laryngomalacie sévère et d’une paralysie d’une corne vocale. Il bénéficie depuis quelques mois de séances d’équithérapie, qui lui ont permis de faire des progrès, notamment sur l’aspect de la socialisation.

Afin qu’il puisse continuer à bénéficier de ses séances et de s’épanouir pour gagner en autonomie, l’association Femmes de Foot s’est engagée à lui financer deux séances hebdomadaires d’équithérapie. Un vrai soulagement pour sa famille.

Retour

Disponible sur la boutique en ligne :

 

 

This form is currently undergoing maintenance. Please try again later.